Croire au long terme en affaires

 In Blogue

 

L’émotivité des investisseurs nuit énormément aux rendements des placements sur les marchés boursiers et à l’économie en général. Prévoir du long terme est le seul remède possible pour contrer la volatilité des marchés.

L’appât du gain instantané a atteint les marchés boursiers depuis un certain temps puisque les investisseurs ont délaissé leur vision à long terme qui profite pourtant à tous.
Les chiffres sont là pour le prouver ; dans les années 60, la durée moyenne des placements boursiers était des sept ans. Or, elle ne dépasse pas sept mois présentement et c’est inquiétant.
D’autant plus que les rendements ont aussi évolué à la baisse avec le temps. De 1990 à 2009, le rendement annualisé moyen des investisseurs a été de 3,1%, légèrement supérieur à l’inflation. Pendant ce temps, l’indice S&P 500 était de 8,2%…

Un virage doit s’amorcer rapidement pour renverser cette tendance. L’investissement est toujours plus profitable sur un horizon à long terme et certaines institutions, comme la Caisse de Dépôt et de Placement du Québec, ont entrepris une campagne de sensibilisation auprès des épargnants et des entreprises.

D’ailleurs, les risques sont beaucoup plus difficiles à gérer dans un investissement à court terme. L’investisseur a tendance à paniquer dans des périodes de crise et à s’emballer lorsque le marché va très bien. En vendant et en achetant au mauvais moment, ça donne un match nul.

C’est déplorable mais il n’en faut pas beaucoup pour inquiéter et énerver les investisseurs. Quelques mauvaises nouvelles économiques, quelques jours de baisses significatives en Bourse, ou même quelques commentaires négatifs de supposés gourous et le niveau de stress augmente de façon significative.

Au sein du Groupe Huot, nous avons développé depuis longtemps déjà une stratégie de développement à long terme. Ce fut le cas lors de l’acquisition de terrains situés à des emplacements stratégiques, dès 1990, et c’est aussi le cas dans le transport routier, aérien, les évacuations médicales, le tourisme et tous nos autres secteurs d’activités.

Il faut vraiment se tenir loin de l’émotivité en affaires et gérer à plus long terme, tant sur nos investissements que sur nos décisions en tant qu’entrepreneur et gestionnaire d’entreprises. Nos modèles d’affaires ne sont pas à l’abri du changement, il faut juste imaginer à quelle vitesse et comment ils changeront.

Stephan Huot
Citation : « Quelqu’un est assis dans l’ombre aujourd’hui parce que quelqu’un a planté un arbre il y a longtemps »- Warren Buffet