IUCPQ: Adhérer ou adopter une cause

 In Blogue

Il y a des causes auxquelles nous adhérons car le mandat nous rejoint et il y a des causes qui nous touchent au plus profond de notre âme et auxquelles nous ne pouvons rester indifférents.

Je me souviens du jour où j’ai été interpellé par la Fondation de l’Institut Universitaire de Cardiologie et de Pneumologie de Québec pour participer à leur campagne majeure de financement. Depuis toujours, j’ai énormément d’estime pour nos équipes médicales mais encore plus depuis cette visite organisée par le docteur François Dagenais au cœur même du bloc opératoire de l’établissement de santé de la région de Québec.

J’y ai constaté une expertise hors du commun dans le traitement des maladies cardiaques, la pneumologie et l’obésité. J’ai été totalement ébahi. Être en santé est un privilège lorsqu’on constate l’ampleur du travail à accomplir en soins de santé. Mon incursion au sein de l’institut m’a permis de porter un tout autre regard sur notre système de santé.

Plus le temps passe, plus les besoins en soins spécialisés sont grandissants et la recherche permet heureusement de répondre à cette demande. Et sans la recherche, aucune évolution n’est possible.

Pour moi, l’expertise déjà prouvée en cardiologie et en pneumologie de l’institut québécois doit continuer de se développer pour les générations futures.

Les soins spécialisés qui sont offerts à l’institut visent toute la population de la région de Québec et de l’est de la province. C’est pour l’avenir de l’institut que cette campagne de financement a été orchestrée et j’y participe pour le bien-être de notre communauté.

Je ne peux rester insensible à une si grande expertise médicale face à autant de besoins et c’est pourquoi j’ai laissé parler mon cœur en faisant ce don. Ma contribution est dédiée à l’aménagement de la première salle de chirurgie hybride à Québec (http://laissezparlervotrecoeur.com). En tant qu’entrepreneur ayant à cœur la qualité de vie de tous et chacun, je trouve primordial de s’arrêter un instant pour voir à des besoins si importants.

« Ce n’est pas tellement de pouvoir ouvrir son chéquier. Encore faut-il ouvrir son cœur » -Oprah Winfrey

Stephan Huot