Sophie Larochelle, cheffe de direction d’Airmedic, est fière d’annoncer l’acquisition d’un tout nouvel appareil, le Pilatus PC-24, permettant de consolider sa présence dans le transport médical au Québec.

L’achat du Pilatus PC-24, seul appareil commercial dans sa catégorie au Canada, permettra à Airmedic d’offrir des services médicaux particuliers dans plusieurs régions du Canada et à l’international. Avec un tel appareil, il sera également possible pour l’entreprise d’élargir l’offre de service à travers le transport du personnel travaillant dans les mines ainsi que sur les chantiers éloignés et difficiles d’accès nécessitant un appareil pouvant atterrir sur de courtes pistes.

« Le PC-24 est un appareil versatile et agile qui offre la possibilité d’atterrir sur des pistes très courtes et peu aménagées, notamment en gravier, ce qui permet d’augmenter significativement notre couverture médicale aérienne tout en travaillant en collaboration avec nos différents partenaires sur le terrain. Avec cette acquisition, nous pourrons réduire grandement les délais de rapatriements médicaux, permettant ainsi de sauver encore plus de vies » indique madame Larochelle.

Doté d’un volume de 14,20 m3 et d’une porte-cargo arrière, le PC-24 peut facilement être aménagé comme avion d’évacuation sanitaire. Sa vitesse de pointe de 815 km/h, doublé d’une autonomie de 3 400 km en fait un appareil pouvant rapidement couvrir un large territoire. Il répond à l’ensemble des normes pour le transport médical, lui permettant d’accueillir des cas graves à son bord et de conserver le plus haut niveau de sécurité. Avec une conception lui permettant d’atterrir sur de courtes pistes, ainsi que sur des pistes en gravier, le PC-24 a accès à presque 100 % des aéroports québécois et internationaux. « Nous sommes actuellement dans le processus pour obtenir toutes les autorisations nécessaires à la transformation de l’appareil en configuration medevac », ajoute Mme Larochelle.

En plus des pilotes et premiers officiers de bord, l’équipe d’intervention de cet appareil sera composée d’infirmier(re)s et d’inhalothérapeutes de vol qualifié(e)s, tout comme l’ensemble des équipages déjà en fonction chez Airmedic. De plus, une personne tierce pourra accompagner le patient lors de l’évacuation. Par exemple, il serait possible pour un traducteur d’être à bord afin d’offrir une meilleure qualité d’intervention dans les communautés autochtones. « Cette approche plus ouverte permettra également d’éviter la découverture du personnel soignant des centres de santé publique et offrira plus d’agilité dans le transfert des patients », conclut la Cheffe de direction.

« Le PC-24 a été testé dans des conditions extrêmes dans le nord du Québec, ce qui nous permet d’affirmer avec assurance qu’il est tout à fait adapté au climat du territoire que nous couvrons. Sa polyvalence nous permettra d’offrir plusieurs services avec un même appareil tout en respectant les plus hautes normes de sécurité. À partir d’aujourd’hui, nos équipes pourront atterrir sur l’ensemble des pistes d’atterrissage du Québec et ailleurs, soit au Canada ou à l’international » confirme madame Larochelle.

En plus de conserver sa mission, Airmedic met son expertise aux services des entreprises québécoises et internationales pour offrir un transport sécuritaire en tout temps. L’organisme pourra poursuivre son travail en assurant une couverture médicale aérienne accrue.

À propos

Véritable pionnier du transport médical aérien, Airmedic, une entreprise québécoise privée et novatrice, offre un service d’assistance et de transport médical terrestre et aérien partout au Québec. Depuis 2012, c’est plus de 8000 missions et autant de vies sauvées, qui résultent de nos opérations.

Source :
Alexandra Boudreault
Catapulte communication
514 973-6423

Recent Posts