L'entreprise spécialisée dans les secours médicaux Airmedic souhaite accroître sa capacité d'intervention.

Pour ce faire, un nouveau hangar aménagé au coût de 2 millions $ à Saint-Honoré, au Saguenay, lui permettra de presque tripler son nombre d’interventions. Un avion de type Pilatus PC-12 y sera notamment basé en permanence.

Le transport interhospitalier représente une part importante des opérations de l'entreprise, avec 40 à 50 transports par mois.

«Nous desservons tout le nord du Québec, que ce soit La Baie James, le Nunavut et le Nunavik», a expliqué vendredi le vice-président Développement des affaires chez Airmedic, Carl Guérard.

«Il y a aussi des compagnies minières, a-t-il ajouté. L'avion du gouvernement ne peut pas atterrir sur les pistes non asphaltées, et c'est pourquoi il se tourne vers nous. Avec un avion à Saint-Honoré, nous pourrons intervenir plus rapidement.»

«Nous verrons de 250 à 275 interventions à partir d'ici», a spécifié M. Guérard.

Le plan d'Airmedic est de loger un deuxième hélicoptère au nouveau hangar dans un an.

«Le Saguenay-Lac-Saint-Jean et la Haute-Mauricie représentent environ 60 % de nos interventions», a dit M. Guérard.

«C'est environ 150 interventions, et le nombre est en augmentation constante. D'autant plus qu'avec la COVID, plus de gens sont demeurés au Québec», a-t-il conclu.

Depuis 2015, Airmedic est passé de 50 à 175 employés.

Source : TVA Nouvelles