La compagnie aérienne Airmedic spécialisée dans les services médicaux a investi 10 millions $ à La Romaine dans la construction d’un hangar, l’achat de matériel spécialisé et d’un avion Pilatus qui est basé sur place.

Cette base, la septième d’Airmedic au Québec a été ouverte au printemps à la suite d’un partenariat avec la communauté innue d’Unamen Shipu. L’objectif est d’intervenir plus promptement lors des évacuations médicales et les urgences dans cette région qui n'est pas reliée par la route.  

Une équipe de 12 personnes, pilotes, infirmières et inhalothérapeutes, se relaie à chaque deux semaines à la Romaine.

Par cet investissement et son déploiement en Basse-Côte-Nord, Airmedic souligne que les évacuations seront non seulement plus efficaces, mais aussi plus sécuritaires.

«Quand on part de Québec, de Montréal ou Sept-Îles, c'est là qu'il peut y avoir une détérioration du patient, a expliqué Sophie Larochelle, vice-présidente exécutive d'Airmedic. En étant directement sur les lieux, ça nous permet d'intervenir plus rapidement.»

La navigation aérienne sur la Bass-Côte-Nord comporte son lot de difficultés. Le brouillard réduit souvent la visibilité.

Airmedic a entrepris des discussions avec Transports Canada afin de doter l’aéroport de la Romaine d’une station météo.

Airmedic prévoit poursuivre son déploiement sur la Côte-Nord. Un projet de base à Blanc-Sablon est étudié. La compagnie, déjà établie à Sept-Îles, souhaiterait aussi bâtir ses propres installations à l'aéroport.

Il y a aussi des projets d'expansion dans la région de la Baie-James.