Le Conseil de bande de la communauté Atikamekw d’Opitciwan et Airmedic sont heureux d’annoncer la construction d’un héliport dans la communauté afin d’optimiser la desserte héliportée en soin de santé. Le chef, M. Jean-Claude Mequish, accompagné de Mme Régina Chachai, directrice du centre de santé et la cheffe de direction d’Airmedic, Mme Sophie Larochelle, profitent de l’occasion pour assurer un partenariat fructueux basé sur le respect et la dignité des patients pour l’avenir.

La mise en chantier de ce projet vient couronner plusieurs mois de travail conjoint et d’organisation entre le département des infrastructures de la communauté, la scierie d’Opitciwan, où se trouve le lieu d’atterrissage, et Airmedic. L’héliport aura notamment un réservoir de carburant permettant une desserte directe sans escale et étendra le rayon d’action de près de 250km pour les interventions préhospitalières sur le territoire.

Le chef de la communauté, M Jean-Claude Miquesh souligne que « L’héliport permettra d’améliorer la sécurité des patients et assurer un endroit accessible en tout temps pour les interventions par hélicoptère ». Pour sa part, Mme Chachai rappelle « l’importance d’intégrer les principes de sécurisation culturelle dans le transport médical au bénéfice des gens de la communauté et diminuer de manière significative les délais de transfert lorsque la vie et la santé du patient sont à risque. »

De son côté, Airmedic souhaite que le gouvernement puisse embarquer dans le projet de développement d’une route aérienne directe entre la communauté et le centre hospitalier de Roberval. Des discussions ont été entamées à ce sujet avec les représentants gouvernementaux de la région du Saguenay Lac-Saint-Jean.

 « Il est essentiel que le service offert à la communauté ait une résonnance auprès des services de santé publique. Nous voulons bâtir un protocole cohérent entre la communauté, Airmedic et les hôpitaux receveurs pour les patients dans une perspective respectueuse des principes de sécurisation culturelle », a ajouté Sophie Larochelle, cheffe de direction d’Airmedic.

L’héliport sera un endroit sécuritaire et accessible de jour comme de nuit particulièrement avec l’utilisation de lunettes de vision nocturne. Actuellement, seul l’hôpital de Chicoutimi est doté d’un hélisite pour la région. L’héliport d’Opitciwan sera en opération au mois d’octobre prochain.

Une cérémonie traditionnelle a été effectuée par les membres de la communauté en respect au territoire et à la mémoire des générations antérieures qui l’ont foulé.

À propos d’Opitciwan :

En 1918, les inondations provoquées par la construction du barrage La Loutre obligèrent les Atikamekws de Kikendache à quitter les lieux et à se déplacer, pour s’établir sur le site actuel de la communauté. C’est en 1944, que le site sis sur la rive nord du réservoir Gouin, devient officiellement la communauté d’Opitciwan. Reliée par un réseau de routes forestières, Opitciwan se situe à 280 km à l’ouest de Roberval et compte plus de 2400 habitants. (Source : https://www.atikamekwsipi.com/fr)

À propos d’Airmedic

Employant 150 personnes, dont plusieurs pilotes et de nombreux spécialistes de la santé, Airmedic est la seule entreprise privée du Québec exploitant sa propre flotte d’avions et d’hélicoptères dédiée aux évacuations médicales d’urgence 24/7, 365 jours par année. Airmedic a mis sur pied un comité de sécurisation culturelle permanent assurant une meilleure synergie entre les soins de santé et les relations humaines avec les 5 communautés qu’elle dessert.

Contact :

Opitciwan :

  • Conseil de bande Opitciwan
  • 819 974-8837

Airmedic :

Recent Posts